Samedi janvier 19th 2019

Catégories

Citations Henri Bergson

« Orienter notre pensée vers l’action, l’amener à préparer l’acte que les circonstances réclament, voilà ce pour quoi notre cerveau est fait. »

Henri Bergson, L’énergie spirituelle. Essais et conférences, Chap.III, Fantômes de vivants et recherche psychique, 1919

 

« Ce n’en est pas moins avec de la sensation réelle que nous fabriquons du rêve. Comment le fabriquons-nous ? Les sensations qui nous servent de matière sont vagues et indéterminées. […] Qui choisira ? Quelle est la forme qui imprimera sa décision à l’indécision de la matière ? Cette forme est le souvenir. »

Henri Bergson, L’énergie spirituelle. Essais et conférences, Chap.IV, Le Rêve, 1919

 

« Chez l’homme, la mémoire est moins prisonnière de l’action, je le reconnais, mais elle y adhère encore : nos souvenirs, à un moment donné, forment un tout solidaire, une pyramide, si vous voulez, dont le sommet sans cesse mouvant coïncide avec notre présent et s’enfonce avec lui dans l’avenir. Mais derrière les souvenirs qui viennent se poser ainsi sur notre occupation présente et se révéler au moyen d’elle, il y en a d’autres, des milliers et des milliers d’autres, en bas, au-dessous de la scène illuminée par la conscience. Oui, je crois que notre vie passée est là, conservée jusque dans ses moindres détails, et que nous n’oublions rien, et que tout ce que nous avons perçu, pensé, voulu depuis le premier éveil de notre conscience, persiste indéfiniment. »

Henri Bergson, L’énergie spirituelle. Essais et conférences, Chap.IV, Le Rêve, 1919

 

« La sensation est chaude, colorée, vibrante et presque vivante, mais indécise. Le souvenir est net et précis, mais sans intérieur et sans vie. La sensation voudrait bien trouver une forme sur laquelle fixer l’indécision de ses contours. Le souvenir voudrait bien obtenir une matière pour se remplir, se lester, s’actualiser enfin. Ils s’attirent l’un l’autre, et le souvenir-fantôme, se matérialisant dans la sensation qui lui apporte du sang et de la chair, devient un être qui vivra d’une vie propre, un rêve. »

Henri Bergson, L’énergie spirituelle. Essais et conférences, Chap.IV, Le Rêve, 1919

 

« Avoir du bon sens est très fatigant. »

Henri Bergson, L’énergie spirituelle. Essais et conférences, Chap.IV, Le Rêve, 1919

 

« L’écrivain qui fait un roman, l’auteur dramatique qui crée des personnages et des situations, le musicien qui compose une symphonie et le poète qui compose une ode, tous ont d’abord dans l’esprit quelque chose de simple et d’abstrait, je veux dire d’incorporel. C’est, pour le musicien ou le poète, une impression neuve qu’il s’agit de dérouler en sons ou en images. C’est, pour le romancier ou le dramaturge, une thèse à développer en événements, un sentiment, individuel ou social, à matérialiser en personnages vivants. On travaille sur un schéma du tout, et le résultat est obtenu quand on arrive à une image distincte des éléments. »

Henri Bergson, L’énergie spirituelle. Essais et conférences, Chap.VI, L’effort intellectuel,1919

 

« Travailler intellectuellement consiste à conduire une même représentation à travers des plans de conscience différents dans une direction qui va de l’abstrait au concret, du schéma à l’image. Reste à savoir dans quels cas spéciaux ce mouvement de l’esprit (qui enveloppe peut-être toujours un sentiment d’effort, mais souvent trop léger ou trop familier pour être perçu distinctement) nous donne la conscience nette d’un effort intellectuel. »

Henri Bergson, L’énergie spirituelle. Essais et conférences, Chap.VI, L’effort intellectuel,1919

 

« Il n’y a donc effort mental que là où il y a des éléments intellectuels en voie d’organisation. En ce sens, tout effort mental est bien une tendance au monoïdéisme. Mais l’unité vers laquelle l’esprit marche alors n’est pas une unité abstraite, sèche et vide. C’est l’unité d’une  idée directrice commune à un grand nombre d’éléments organisés. C’est l’unité même de la vie. »

Henri Bergson, L’énergie spirituelle. Essais et conférences, Chap.VI, L’effort intellectuel, 1919

 

Pages : >Page 1 >Page 2 >Page 3 >Page 4 >Page 5 >Page 6 >Page 7 >Page 8 >Page 9 >Page 10

Réagir à cet article ?