Jeudi juin 4th 2020

Catégories

Citations de Thomas Paine

« Si aucune génération d’hommes posséda jamais le droit de dicter la forme par laquelle le monde serait gouverné à jamais, ce fut la première génération qui exista; et si cette génération ne l’a pas fait, aucune génération ne peut montrer d’autorité pour le faire, ni en établir une. »

Thomas Paine, Droits de l’homme, 1791

« Le principe éclairé et divin de l’égalité de droit, [car il a son origine dans le Créateur de l’homme] a rapport non seulement aux hommes actuels, mais à toutes les générations passées et à venir. Chaque génération est égale en droits aux générations qui l’ont précédée, par la même règle que tout individu naît égal en droits à son contemporain. »

Thomas Paine, Droits de l’homme, 1791

« Les devoirs de l’homme ne sont point un labyrinthe de barrières à travers lesquelles il doit passer de l’une à l’autre avec des cartes. Ils sont simples et clairs, et ne consistent qu’en deux points: ce qu’il doit à Dieu, ce que tout homme doit sentir, et de ne point faire à autrui ce qu’il ne voudrait pas qu’on lui fît. »

Thomas Paine, Droits de l’homme, 1791

« Une constitution est une chose antérieure à un gouvernement, et un gouvernement n’est que la créature d’une constitution. La constitution d’un pays n’est point l’acte de son gouvernement, mais celui de la Nation qui constitue un gouvernement. »

Thomas Paine, Droits de l’homme, 1791

« Tout doit avoir eu un commencement, et il faut percer les nuages épais du temps et de l’antiquité pour le découvrir. »

Thomas Paine, Droits de l’homme, 1791

« Il arrivera toujours que lorsqu’une chose est dans l’origine mauvaise, toutes les améliorations possibles ne la rendront jamais bonne ; et il arrive souvent qu’elles font autant de mal d’un côté que de bien de l’autre. »

Thomas Paine, Droits de l’homme, 1791

« La tolérance n’est point l’opposé de l’intolérance; elle n’en est que le déguisement. Elles sont toutes deux des despotismes; l’une s’arroge le droit d’empêcher la liberté de conscience, et l’autre de l’accorder. »

Thomas Paine, Droits de l’homme, 1791

« La différence entre un Républicain et un Courtisan, par rapport à la monarchie, c’est que le premier s’y oppose, croyant que c’est quelque chose, et le dernier en rit, sachant que ce n’est rien. »

Thomas Paine, Droits de l’homme, 1791

« Une déclaration de droits est aussi une déclaration de devoirs réciproques. Ce qui est mon droit comme homme; est également le droit d’un autre homme; et il est de mon devoir de lui garantir le sien comme de posséder le mien. »

Thomas Paine, Droits de l’homme, 1791

« L’ignorance est d’une nature toute particulière; une fois dissipée, il est impossible de la rétablir. Elle n’est précisément rien de positif, mais seulement un manque de connaissance; et quoiqu’on puisse tenir l’homme dans l’ignorance, on ne saurait le faire redevenir ignorant. »

Thomas Paine, Droits de l’homme, 1791

« La raison et l’ignorance, aussi opposées entre elles que la lumière et les ténèbres, gouvernent la masse du genre humain. Si l’un ou l’autre est suffisamment, répandue dans un pays, le mécanisme du gouvernement se meut avec beaucoup de facilité. La raison obéit à la raison, et l’ignorance se soumet à ce qu’on lui dicte. »

Thomas Paine, Droits de l’homme, 1791

Pages : >Page 1 >Page 2 >Page 3

Réagir à cet article ?