Jeudi juin 4th 2020

Catégories

Citations de Thomas Paine

« Chaque génération a et doit avoir la compétence d’agir suivant que ses besoins l’exigent. Quand l’homme cesse d’exister, son pouvoir et ses besoins cessent d’exister avec lui; et ne participant plus aux intérêts de ce monde, il n’a plus l’autorité de diriger quels en seront les gouverneurs, ni comment son gouvernement doit être organisé, ou de quelle manière il doit être administré. »

Thomas Paine, Droits de l’homme, 1791

« Tout ce que veut une Nation entière, elle a le droit de le faire. »

Thomas Paine, Droits de l’homme, 1791

« […] l’homme ne saurait anéantir ce qui appartient à la nature de l’homme. Il est de la nature de l’homme de mourir, et il continuera de mourir tant qu’il continuera de naître. »

Thomas Paine, Droits de l’homme, 1791

« Plus une corde est faible, moins elle est susceptible d’être tendue; c’est donc une mauvaise politique de la tendre, à moins qu’on n’ait envie de la rompre. »

Thomas Paine, Droits de l’homme, 1791

« Il ne faut qu’une très petite portion de jugement pour s’apercevoir que quoique des lois faites par une génération restent en vigueur pendant plusieurs générations, elles ne continuent d’être en vigueur que du consentement des vivants. Une loi continue donc d’exister, non pas parce qu’elle ne peut être révoquée, mais parce qu’elle n’est pas révoquée; et ce manque de révocation passe pour un consentement. »

Thomas Paine, Droits de l’homme, 1791

« Les circonstances du monde changent continuellement, il en est de même des opinions des hommes; et comme les gouvernements sont pour les vivants et non pas pour les morts, il n’y a que les vivants qui puissent y avoir droit. Ce qui parait bien et convenable dans un siècle, peut paraître mauvais et peu convenable dans un autre. »

Thomas Paine, Droits de l’homme, 1791

« Ce ne fut pas contre Louis XVI, mais contre les principes despotiques du gouvernement que la Nation se révolta. »

Thomas Paine, Droits de l’homme, 1791

« Quand une chose devient nécessaire, il faut s’y livrer de toute son âme ou ne point la tenter. »

Thomas Paine, Droits de l’homme, 1791

« Chaque place a sa bastille, et chaque bastille son despote.»

Thomas Paine, Droits de l’homme, 1791

« Tout ce que nous voyons ou ce que nous entendons qui heurte notre sensibilité et qui dégrade le caractère de l’homme, devrait nous conduire à faire des réflexions et non pas des reproches. »

Thomas Paine, Droits de l’homme, 1791

« L’erreur de ceux qui ne raisonnent que d’après les exemples tirés de l’antiquité, touchant les droits de l’homme, est de ne point descendre assez avant dans l’antiquité. Ils ne font pas tout le chemin. Ils s’arrêtent dans les espaces intermédiaires de cent ou de mille ans, et citent ce que l’on fit alors comme la règle de ce que l’on doit faire aujourd’hui. Ce n’est point là une autorité. Si nous allons plus avant dans l’antiquité nous trouverons qu’une opinion, et une coutume tout à fait contraires prévalaient; et si l’antiquité peut servir d’autorité, on peut successivement produire mille autorités qui se contredisent l’une l’autre; mais en continuant notre chemin nous trouverons la vérité, nous arriverons au temps où l’homme sortit des mains du créateur. »

Thomas Paine, Droits de l’homme, 1791

Pages : >Page 1 >Page 2 >Page 3

Réagir à cet article ?