Jeudi juin 4th 2020

Catégories

Citations Bernard de Fontenelle

Florilèges citations de Bernard de Fontenelle (1657-1757) philosophe et

Bernard le Bovier de Fontenelle (1657-1757)

poète français. Fils d’avocat et neveu de Corneille, esprit vif fréquentant les salons (Lettres Galantes, 1685). Il s’adonna, sans succès, à la composition dramatique. L’originalité de Fontenelle apparaît dés ses vingt-quatre Dialogues des morts en 1683. Il y développe de brillants paradoxes littéraires ou philosophiques, et se manifeste de manière brillante dans les Entretiens sur la pluralité des Mondes (1686) et dans l’Histoire des Oracles en 1687. Il sera élu à l’Académie française en 1691, puis à l’Académie des sciences en 1697. Fontenelle peut être considéré comme l’un des précurseurs des philosophes du XVIIIe.

« 30 citations de Bernard de Fontenelle »

« Toute la philosophie, […] n’est fondée que sur deux choses, sur ce qu’on a l’esprit curieux et les yeux mauvais. »

Bernard le Bovier de Fontenelle, Entretiens sur la pluralité des Mondes, 1686

« Les vrais philosophes passent leur vie à ne point croire ce qu’ils voient, et à tâcher de deviner ce qu’ils ne voient point, et cette condition n’est pas, ce me semble, trop à envier. »

Bernard le Bovier de Fontenelle, Entretiens sur la pluralité des Mondes, 1686

« L’astronomie est fille de l’oisiveté, la géométrie est fille de l’intérêt, et s’il était question de la poésie, nous trouverions apparemment qu’elle est fille de l’amour. »

Bernard le Bovier de Fontenelle, Entretiens sur la pluralité des Mondes, 1686

« […] il n’y a pas d’apparence que nous soyons la seule sotte espèce de l’univers. »

Bernard le Bovier de Fontenelle, Entretiens sur la pluralité des Mondes, 1686

«  […] on peut assez bien soutenir une opinion chimérique, pour embarrasser une personne d’esprit, mais non pas assez bien pour la persuader. Il n’y a que la vérité qui persuade, même sans avoir besoin de paraître avec toutes ses preuves. Elle entre si naturellement dans l’esprit que, quand on l’apprend pour la première fois, il semble qu’on ne fasse que s’en souvenir. »

Bernard le Bovier de Fontenelle, Entretiens sur la pluralité des Mondes, 1686

« […] si vous vous mêliez de philosophie plus que vous ne faites, il faudrait bien que vous vous accoutumassiez à voir des exceptions dans les meilleurs systèmes. »

Bernard le Bovier de Fontenelle, Entretiens sur la pluralité des Mondes, 1686

« En vérité si un certain philosophe rendait grâce à la nature d’être homme et non pas bête, Grec et non pas Barbare, moi je veux lui rendre grâce d’être sur la planète la plus tempérée de l’univers, et dans un des lieux les plus tempérés de cette planète. »

Bernard le Bovier de Fontenelle, Entretiens sur la pluralité des Mondes, 1686

« La mesure de bonheur qui nous a été donnée est assez petite, il n’en faut rien perdre, et il est bon d’avoir pour les choses les plus communes et les moins considérables un goût qui les mette à profit. »

Bernard le Bovier de Fontenelle, Entretiens sur la pluralité des Mondes, 1686

« Celui qui veut être heureux se réduit et se resserre autant qu’il est possible. Il a ces deux caractères : il change peu de place et en tient peu. »

Bernard le Bovier de Fontenelle, Entretiens sur la pluralité des Mondes, 1686

« Il faudrait être spectateur du monde, et non pas habitant. »

Bernard le Bovier de Fontenelle, Entretiens sur la pluralité des Mondes, 1686

« Je ne crois pas que le spectacle change plus de la Terre à la Lune, qu’il fait ici d’imagination à imagination. »

Bernard le Bovier de Fontenelle, Entretiens sur la pluralité des Mondes, 1686

Pages : >Page 1 >Page 2 >Page 3

Réagir à cet article ?