Samedi janvier 19th 2019

Catégories

Citations Maurice Blondel

« Impossibilité de m’abstenir et de me réserver, incapacité de me satisfaire, de me suffire et de m’affranchir, c’est ce que me révèle un premier regard sur ma condition. Qu’il y ait contrainte et pour ainsi dire oppression dans ma vie, ce n’est donc pas chimère ou jeu de dialectique, c’est brutalité de l’expérience quotidienne. Au principe de mes actes, dans l’emploi et après l’exercice de ce que je nomme ma liberté, il me semble sentir tout le poids de la nécessité. Rien n’y échappe en moi : si je tente de me dérober aux initiatives décisives, je suis asservi pour n’avoir pas agi ; si je vais de l’avant, je suis assujetti à ce que j’ai fait. Dans la pratique, nul n’esquive le problème de la pratique ; et non seulement chacun le pose, mais chacun, à sa façon, le tranche inévitablement. »
Maurice Blondel, L’Action – Essai d’une critique de la vie et d’une science de la pratique, Introduction, 1893
« Je suis et j’agis, même malgré moi ; et je me vois tenu, semble-t-il, de répondre pour tout ce que je suis et ce que je fais. »
Maurice Blondel, L’Action – Essai d’une critique de la vie et d’une science de la pratique, Introduction, 1893
« On n’a que soi ; et les vraies preuves, les vraies certitudes sont celles qui ne se communiquent pas. On vit seul comme on meurt seul ; les autres n’y font rien. »
Maurice Blondel, L’Action – Essai d’une critique de la vie et d’une science de la pratique, Introduction, 1893
« Le vrai reproche qu’on adresse à la conscience, ce n’est point de ne pas assez parler, c’est de trop exiger. »
Maurice Blondel, L’Action – Essai d’une critique de la vie et d’une science de la pratique, Introduction, 1893
« Le savant est contraint, lui aussi, de payer souvent d’audace et de risquer la matière peut-être précieuse qu’il a en mains ; il ne sait pas d’avance ce qu’il cherche, et il le cherche pourtant ; c’est en devançant les faits qu’il les rejoint et les découvre ; ce qu’il trouve, il ne le prévoyait pas toujours, il ne se l’explique jamais entièrement, parce qu’il ne visite pas, en leur dernière profondeur, les ateliers de la nature. »
Maurice Blondel, L’Action – Essai d’une critique de la vie et d’une science de la pratique, Introduction, 1893
« C’est en chacun qu’il est nécessaire de trouver le principe du jugement à porter sur chacun. Et l’indépendance de l’esprit devient indispensable en cette recherche, non seulement parce qu’il importe, sans parti pris d’aucune sorte, d’admettre d’abord toute l’infinie diversité des consciences humaines, mais surtout parce qu’en chacune, sous les sophismes ignorés et les défaillances inavouées, il faut retrouver la primitive aspiration, afin de les conduire toutes, en pleine sincérité, jusqu’au terme de leur élan volontaire. »
Maurice Blondel, L’Action – Essai d’une critique de la vie et d’une science de la pratique, Introduction, 1893
« C’est dans l’action qu’il va falloir transporter le centre de la philosophie, parce que là se trouve aussi le centre de la vie. »
Maurice Blondel, L’Action – Essai d’une critique de la vie et d’une science de la pratique, Introduction, 1893
« Si je ne suis pas ce que je veux être, ce que je veux, non des lèvres, non en désir ou en projet, mais de tout mon cœur, par toutes mes forces, dans mes actes, je ne suis pas. Au fond de mon être, il y a un vouloir et un amour de l’être, ou bien il n’y a rien. »
Maurice Blondel, L’Action – Essai d’une critique de la vie et d’une science de la pratique, Introduction, 1893
« L’être involontaire et contraint ne serait plus l’être : tant il est vrai que le dernier mot de tout, c’est la bonté ; et qu’être, c’est vouloir et aimer. »
Maurice Blondel, L’Action – Essai d’une critique de la vie et d’une science de la pratique, Introduction, 1893

Pages : >Page 1 >Page 2 >Page 3 >Page 4 >Page 5

Reader Feedback

One Response to “Citations Maurice Blondel”

  1. Paulo dit :

    Bonjour

    Que de citations de Maurice Blondel – 4 pages complète dans le texte.

    Merci beaucoup.

    Ma citation préférée de cette auteur :
    Le besoin de l’homme, c’est de s’égaler soi-même.

    Une citation qui n’a rien perdue au fil des années.

    En prime voici 100 citations d’auteurs sur l’écriture en générale :
    http://autres-talents.fr/autoedition/Conseils/100-citations-auteurs-ecriture–5,54.html

    Paulo

Réagir à cet article ?