Jeudi mai 23rd 2019

Catégories

Citations de Edmond Goblot

Citations d’Edmond Goblot

Florilèges citations Edmond Goblot (1858-1935) : philosophe et logicien français. Il s’intéresse à partir de 1899 à la sociologie. Il obtient en 1925, une certaine reconnaissance avec son ouvrage La barrière et le niveau. Etude sociologique sur la bourgeoisie française moderne qui deviendra un écrit de référence en matière de sociologie contemporaine.

« 30 Citations de Edmond Goblot »


« Il semble que la Science soit double, que la mathématique et la science de la nature, partant, pour ainsi dire des deux pôles extrêmes de la connaissance, marchent en sens inverse et aillent à la rencontre l’une de l’autre. »

Edmond Goblot, Essai sur la classification des sciences, 1898

« Si l’on peut parler d’une science de la nature, c’est à condition d’entendre par là la nature des choses, et non les choses elles-mêmes ; la nature des choses, ce sont leurs idées. »

Edmond Goblot, Traité de Logique, 1902

« Les lois logiques ne sont que les lois naturelles d’une intelligence pure. »

Edmond Goblot, Traité de Logique, 1902

« Convaincre, c’est triompher d’un adversaire, c’est une contrainte exercée par une intelligence sur une autre. »

Edmond Goblot, Traité de Logique, 1902

« Nous ne serons jamais assez reconnaissants à la Révolution de nous avoir donné l’égalité civile et l’égalité politique. Elle ne nous a pas donné l’égalité sociale. Les hommes de ce temps n’ont pas prévu, ne pouvaient guère prévoir cette espèce de pseudo-aristocratie qui se fonda presque aussitôt sur les ruines de l’ancienne et acheva de l’abolir en la supplantant : la bourgeoisie moderne. »

Edmond Goblot, La barrière et le niveau. Etude sociologique sur la bourgeoisie, 1925

« Nous n’avons plus de castes, nous avons encore des classes. Une caste est fermée : on y naît, on y meurt ; sauf de rares exceptions, on n’y entre point ; on n’en sort pas davantage. Une classe est ouverte, a des « parvenus » et des « déclassés » : L’une et l’autre jouissent de certains avantages, répondant, au moins dans le principe, à des charges et à des obligations. L’une et l’autre cherchent à se soustraire à leurs obligations en conservant leurs avantages. C’est par là qu’elles se ruinent : leurs avantages deviennent difficiles à défendre quand ils ne sont plus la rémunération d’aucun service. C’est alors qu’une révolution les balaie, ou qu’elles se dissolvent dans un ordre social nouveau. »

Edmond Goblot, La barrière et le niveau. Etude sociologique sur la bourgeoisie, 1925

« Une caste est une institution, une classe n’a pas d’existence officielle et légale. Au lieu de reposer sur des lois et des constitutions, elle est tout entière dans l’opinion et dans les mœurs. Elle n’en est pas moins une réalité sociale, moins fixe, il est vrai, et moins définie, mais tout aussi positive qu’une caste. »

Edmond Goblot, La barrière et le niveau. Etude sociologique sur la bourgeoisie, 1925

« L’avantage du bourgeois est tout entier dans l’opinion et se réduit à des jugements de valeur : ce n’est pas à dire qu’il soit mince : c’est une grande supériorité que d’être jugé supérieur. »

Edmond Goblot, La barrière et le niveau. Etude sociologique sur la bourgeoisie, 1925

« La démarcation d’une classe est aussi nette que celle d’une caste : seulement elle est franchissable. Elle ne s’efface point du fait qu’on la franchit. »

Edmond Goblot, La barrière et le niveau. Etude sociologique sur la bourgeoisie, 1925

« A ce compte que suis-je donc, moi qui écrit ces lignes ? Patron ? Capitaliste ? Non certes. Rentier ? Oh ! Si peu ! Profiteur ? Pas que je sache. Je suis sûrement salarié, car je vis de mon travail. L’Université m’apparaît comme une vaste industrie d’Etat qui façonne une matière humaine ; je ne suis pas patron, ni ouvrier dans cette usine. Je fabrique avec des étudiants comme matière première, des licencies et des agrégés de philosophie : je n’appartiens pourtant pas à la catégorie des « travailleurs », car je n’ai pas huit heures de sommeil et huit heures de loisir garanties par le traité de Versailles. Il n’y a pas place pour moi dans la nomenclature socialiste. Mais dans la société française, que je le veuille ou non, je suis un bourgeois, et n’ai pas lieu d’en être fier. »

Edmond Goblot, La barrière et le niveau. Etude sociologique sur la bourgeoisie, 1925

Pages : >Page 1 >Page 2 >Page 3

Réagir à cet article ?