Jeudi septembre 24th 2020

Catégories

Citations Auguste Comte

 

Auguste Comte 1798-1857

« 42 citations de Auguste Comte »

Florilèges citations Auguste Comte (1798-1857) philosophe et sociologue français. Il est reçu à 16 ans à Polytechnique en 1814, mais en 1816 toute sa promotion est renvoyée par manque de discipline. Suite à cet événement, il entre au service, du Comte de Saint Simon et devient son secrétaire de 1817 à 1824. Il participe à partir de 1825 aux réflexions d’une nouvelle doctrine générale. Il commence son Cours de philosophie positive en 1826 mais doit l’interrompre suite à une grave dépression. Il publiera celui-ci au travers de 4 volumes entre 1830 et 1842. Cet ouvrage est à l’origine du Positivisme. Auguste Comte est considéré comme l’un des fondateurs de la sociologie.

« L’esprit humain, par sa nature, emploie successivement dans chacune de ses recherches trois méthodes de philosopher dont le caractère est essentiellement différent et même radicalement opposé – d’abord la méthode théologique, ensuite la méthode métaphysique et enfin la méthode positive. De là, trois sortes de philosophies, ou de systèmes généraux de conceptions sur l’ensemble des phénomènes, qui s’excluent mutuellement : la première est le point de départ nécessaire, de l’intelligence humaine; la troisième, son état fixe et définitif; la seconde est uniquement destinée à servir de transition. »

Auguste Comte, Cours de philosophie positive, leçon 1, 1830/1842

« […] le caractère fondamental de la philosophie positive est de regarder tous les phénomènes comme assujettis à des lois naturelles invariables, dont la découverte précise et la réduction au moindre nombre possible sont le but de tous nos efforts, en considérant comme absolument inaccessible et vide de sens pour nous la recherche de ce qu’on appelle les causes, soit premières, soit finales. »

Auguste Comte, Cours de philosophie positive, leçon 1, 1830/1842

« En un mot, la division du travail intellectuel perfectionnée de plus en plus, est un des attributs caractéristiques les plus importants de la philosophie positive. »

Auguste Comte, Cours de philosophie positive, leçon 1, 1830/1842

« L’étude de la philosophie positive, en considérant les résultats de l’activité de nos facultés intellectuelles, nous fournit le seul vrai moyen rationnel de mettre en évidence les lois logiques de l’esprit humain, qui ont été recherchées jusqu’ici par des voies si peu propres à les dévoiler. »

Auguste Comte, Cours de philosophie positive, leçon 1, 1830/1842

« Pour que la philosophie naturelle puisse achever la régénération, déjà si préparée, de notre système intellectuel, il est donc indispensable que les différentes sciences dont elle se compose, présentées à toutes les intelligences comme les diverses branches d’un tronc unique, soient réduites d’abord à ce qui constitue leur esprit, c’est-à-dire à leurs méthodes principales et à leurs résultats les plus importants. Ce n’est qu’ainsi que l’enseignement des sciences peut devenir, parmi nous, la base d’une nouvelle éducation générale vraiment rationnelle. »

Auguste Comte, Cours de philosophie positive, leçon 1, 1830/1842

« […] les idées gouvernent et bouleversent le monde, ou, en d’autres termes, que tout le mécanisme social repose finalement sur des opinions. »

Auguste Comte, Cours de philosophie positive, leçon 1, 1830/1842

« Tant que les intelligences individuelles n’auront pas adhéré par un assentiment unanime à un certain nombre d’idées générales capables de former une doctrine sociale commune, on ne peut se dissimuler que l’état des nations restera, de toute nécessité essentiellement révolutionnaire, malgré tous les palliatifs politiques qui pourront être adoptés, et ne comportera réellement que des institutions provisoires. Il est également certain que, si cette réunion des esprits dans une même communion de principes peut une fois être obtenue, les institutions, convenables en découleront nécessairement, sans donner lieu à aucune secousse grave, le plus grand désordre étant déjà dissipé par ce seul fait. C’est donc là que doit se porter principalement l’attention de tous ceux qui sentent l’importance d’un état de choses vraiment normal. »

Auguste Comte, Cours de philosophie positive, leçon 1, 1830/1842

Pages : >Page 1 >Page 2 >Page 3 >Page 4 >Page 5 >Page 6

Réagir à cet article ?