Samedi août 8th 2020

Catégories

Les Essais de Montaigne: Avant-Propos

En 1580, dés la première édition des Essais, Montaigne fait précéder ses propos d’une sorte d’avertissement destiné « au lecteur ». Il lui soumet une sorte de contrat un peu inédit où la modestie feinte va de pair avec le goût du paradoxe subtil. Il renouvèle ainsi, l’ancien procédé de « captation de bienveillance » de son public. Cet avertissement ou avant-propos est ici retranscris dans la langue et le style du XVIème siècle.


« Un livre de bonne foy »

Michel de Montaigne, Les Essais, « Au lecteur », 1580-1592

C’est icy un livre de bonne foy, lecteur. Il t’advertit dès l’entrée, que je ne m’y suis proposé aucune fin, que domestique et privée. Je n’y ay eu nulle considération de ton service, ny de ma gloire. Mes forces ne sont pas capables d’un tel dessein. Je l’ay voué à la commodité particuliere de mes parents et amis : à ce que m’ayant perdu (ce qu’ils ont à faire bien tost) ils y puissent retrouver aucuns1 traits de mes conditions2 et humeurs3, et que par ce moyen ils nourrissent plus entière et plus vifve4, la connoissance qu’ils ont eu de moy. Si c’eust esté pour rechercher la faveur du monde, je me fusse mieux paré et me presanterois en une marche estudiée. Je veus qu’on m’y voie en ma façon simple, naturelle et ordinaire, sans contention5 et artifice : car c’est moy que je peins. Mes defauts s’y liront au vif6, et ma force naïfve7, autant que la reverence publique8 me l’a permis. Que si j’eusse esté entre ces nations qu’on dict vivre encore sous la douce liberté des premieres loix de nature, je t’assure que je m’y fusse tres volontiers peint tout entier, et tout nud. Ainsi, lecteur, je me suis moy-mesmes la matiere de mon livre : ce n’est pas raison que tu employes ton loisir en un subject si frivole et si vain. A Dieu doncq, de Montaigne, ce premier de Mars mille cinq cens quatre vingts.


1 : Quelques / 2 : Tempérament / 3 : Caractère / 4 : Vivante / 5 : Recherche / 6 : Au naturel / 7 : Manière d’être naturelle / 8 : Convenances

Réagir à cet article ?