Jeudi août 6th 2020

Catégories

Citations Edgar Quinet

 

Edgar Quinet 1803-1875

« 16 citations Edgar Quinet »

Florilèges citations d’Edgar Quinet (1803-1875) écrivain, historien et homme politique français. Spécialiste de l’histoire allemande, professeur au Collège de France, il fit entrer dans son enseignement son libéralisme romantique, son anticléricalisme et son amour de la Révolution. Il sera député de l’Ain entre 1848-1849, puis proscrit après le coup d’Etat de 1851. Il rentrera en France en 1870, ou il sera réélu député de Paris en 1871. Il fut l’un des maitres à penser de la république laïque.

«J’appelle révolution servile toute révolution qui se propose un but matériel, indépendamment de tout progrès moral, de toute émancipation spirituelle ou religieuse; et je m’explique ainsi le sort commun de ces entreprises, qui répétées à des époques si différentes, d’Oenus à Athénion, d’Athénion à Spartacus, semblent toujours la même, tant elles sont uniformes par le dénouement. Comme la pensée n’y joue qu’un faible rôle, l’audace n’y est qu’apparente. Bien qu’elles commencent par effrayer le monde, elles sont encore plus épouvantées d’elles-mêmes; car elles ont peur des conquêtes de l’esprit; et par là les plus fières, se mettent aussitôt dans l’incapacité de déplacer une motte de terre. »

Edgar Quinet, Préface des Esclaves, Œuvres Complètes, 1857

« Vous croyez, vous espérez que ces machines vous dispenseront d’avoir vous-même une valeur propre, qu’elles vous communiqueront celle qu’elles possèdent. Détrompez-vous ! Rien au monde ne peut vous dispenser d’avoir vous-même une âme, une dignité personnelle, le respect de vous-même, un caractère, une conscience, une parole. Tous les rails de fer, toutes les chaudières à haute pression ne peuvent vous acquitter de l’obligation d’avoir vous-même une trempe invisible, ce ressort interne, ce point moral qui résiste, s’il le faut, au poids de l’univers et constitue l’être humain, ni le fer, ni le bois, ni la tôle ne vous prêteront leurs vertus. Il faut absolument que vous ayez les vôtres, celles qui caractérisent la nature humaine. Aucune machine ne vous exemptera d’être Homme. »

Edgar Quinet, La révolution religieuse au XIXème siècle, 1857

« Il faut souhaiter à un parti vaincu d’avoir des exilés. C’est par eux que se maintient dans son intégrité le principe même qui fait la force de ce parti »

Edgar Quinet, La révolution, 1865

« Vers quelle société marchons-nous ? Il y a plusieurs issues. Mais si l’on tenait pour nulle la protestation de quelques âmes isolées, on pourrait se représenter comme il suit les traits principaux des formes sociales dans lesquelles nous entrons en Europe : des mœurs incultes, sans vie publique; h rudesse de l’état populaire, sans peuple; h démocratie, sans démos; le silence sans repos; la grossièreté sans liberté; la Béotie dans Byzance. (…) Les hommes deviendraient de plus en plus des spécialités. Ce seraient des professions plutôt que des hommes. Les idées générales disparaîtraient; dès lors, plus de lien véritable entre eux; chacun aurait les idées, les goûts, les vues de son métier; hors de là, néant! A mesure que les sentiments généraux s’éteindraient, les hommes et les femmes vivraient de plus en plus séparés. Ils n’auraient rien à se dire mutuellement en dehors des intérêts particuliers. Ce serait le plus grand coup porté à la sociabilité. On verrait d’immenses et de rares fortunes sur un fonds de gêne universelle. On serait réduit à appeler égalité l’espérance vague d’opprimer à son tour par la faveur d’un maître ou la vertu du hasard.»

Edgar Quinet, La révolution, 1865

« La terreur ne réussit pas à la démocratie parce que la démocratie a besoin de justice et que l’aristocratie et la monarchie peuvent s’en passer. »

Edgar Quinet, La révolution, 1865

« S’il est difficile d’empêcher de penser les peuples qui y sont accoutumés il est cent fois plus difficile de forcer à penser ceux qui l’ont oublié ou désappris. »

Edgar Quinet, La révolution, 1865

« La vie n’a de prix qu’aussi longtemps que l’on peut faire un pas en avant, agrandir son horizon, s’augmenter soi-même »

Edgar Quinet, La Création, 1870

« C’est dans les temps où un peuple est endormi ou esclave, que sa langue se couvre de mots étrangers, d’une origine différente. Mais ces mots ne s’implantent pas véritablement dans le tissu du langage national. Ils n’y adhèrent qu’à la surface. Cet alliage de mots d’une autre langue est comme une maladie ; tant qu’elle dure, la langue est impuissante à exprimer le vrai génie d’un peuple. »

Edgar Quinet, La Création, 1870

Edgar Quinet expliquant la disparition des indigènes de l’Océanie : « Quel est le fond de l’homme sauvage ? dit-il, l’orgueil. Et qu’est-ce que l’orgueil pour lui ? Le sentiment d’un être qui n’a pas encore connu sa limite. Il se croit souverain de tout ce qu’il voit, la forêt inextricable est à lui, l’Océan est à lui. Quand ce sentiment qui soutenait l’homme est entamé, l’homme s’écroule. »

Edgar Quinet, La Création, 1870

 

 

Pages : >Page 1 >Page 2

Réagir à cet article ?