Mardi août 9th 2022

Catégories

Citations David Hume

« La passion ou le sentiment vertueux produit le plaisir et n’en provient pas. J’éprouve un plaisir en faisant du bien à mon ami parce que je l’aime mais je ne l’aime pas à cause de ce plaisir. »

David Hume, Essai sur la dignité ou la bassesse de la nature humaine, 1741

« L’amour de la gloire qui vient des actions vertueuses est une preuve certaine de l’amour de la vertu. »

David Hume, Essai sur la dignité ou la bassesse de la nature humaine, 1741

« C’est à la sagacité de chaque homme particulier de faire la distinction entre le hasard et les causes quand il considère chaque incident particulier mais, si je devais établir une règle générale pour nous aider dans l’application de cette distinction, elle serait la suivante : ce qui dépend de peu de personnes doit, dans une large mesure, être attribué au hasard ou à des causes secrètes et inconnues et ce qui vient d’un grand nombre de personnes peut souvent être expliqué par des causes déterminées et connues. »

David Hume, Essai sur la naissance et les progrès des arts et des sciences, 1742

« Bien que le droit, la source de toute sécurité et de tout bonheur, naisse tardivement dans un gouvernement et soit le lent produit de l’ordre et de la liberté, il ne se conserve pas avec la même difficulté que celle avec laquelle il fut produit. Une fois qu’il a pris racine, c’est une plante résistante qui ne peut guère périr, malgré la négligence du cultivateur ou la rigueur des saisons. »

David Hume, Essai sur la naissance et les progrès des arts et des sciences, 1742

« Parmi les arts de la conversation, aucun n’est plus plaisant que cette déférence, cette civilité réciproque qui nous conduit à renoncer à nos inclinations personnelles pour celles de nos compagnons, à réfréner et cacher cette présomption et cette arrogance qui sont si naturelles à l’esprit humain. Un homme d’un bon naturel, bien éduqué, pratique la civilité envers tous ses semblables sans préméditation et de façon désintéressée. »

David Hume, Essai sur la naissance et les progrès des arts et des sciences, 1742

« L’art et l’éducation, dans les cours les plus élégantes, ne produisent pas plus de changement en elle que les autres passions louables. Ils se contentent de tourner davantage l’esprit vers elle ; ils la raffinent, ils la polissent et lui donnent la grâce et l’expression qui conviennent. »

David Hume, Essai sur la naissance et les progrès des arts et des sciences, 1742

« La galanterie est aussi généreuse qu’elle est naturelle. Corriger les vices grossiers qui nous conduisent à offenser réellement les autres est le rôle de la morale et l’objet de l’éducation la plus ordinaire. Là où cela n’est pas présent en un certain degré, aucune société humaine ne peut subsister. Mais, afin de rendre la conversation et les relations des esprits plus aisées et plus agréables, les bonnes manières ont été inventées et ont bien fait avancer les choses. »

David Hume, Essai sur la naissance et les progrès des arts et des sciences, 1742

« Le génie d’un homme est toujours, au commencement de sa vie, aussi peu connu de lui-même que des autres et c’est seulement après de fréquents essais couronnés de succès qu’il ose se juger à la hauteur de ces entreprises dans lesquelles ont réussi ceux qui ont gagné l’admiration de l’humanité. »

David Hume, Essai sur la naissance et les progrès des arts et des sciences, 1742

« Une noble émulation est la source de toute excellence mais l’admiration et la modestie éteignent naturellement l’émulation et nul n’est aussi enclin à un excès d’admiration et de modestie qu’un véritable grand génie. »

David Hume, Essai sur la naissance et les progrès des arts et des sciences, 1742

« Juste derrière l’émulation, les louanges et la gloire forment le plus grand encouragement pour les arts nobles. Un auteur est animé d’une force nouvelle quand il entend les applaudissements du monde à ses premières productions et, excité par un tel motif, il atteint souvent un point de perfection qui l’étonne autant que les autres. »

David Hume, Essai sur la naissance et les progrès des arts et des sciences, 1742

Pages : >Page 1 >Page 2 >Page 3 >Page 4 >Page 5

Réagir à cet article ?