Jeudi octobre 18th 2018

Catégories

Origine: La roche Tarpéienne est proche du Capitole

La Roche Tarpéienne aujourd'hui

« La roche Tarpéienne est proche du Capitole » :

Le Capitole est la plus petite des 7 collines de Rome. Cependant, elle est la plus importante de part son statut de centre religieux de la ville. Elle se situe entre le Champs de Mars et le Forum. A l’origine de Rome, cette colline fut une citadelle. A son extrémité sud-ouest se trouve la Roche Tarpéienne, éperon rocheux qui était le lieu d’exécution pour les traîtres et autres condamnés à mort qui se voyaient précipiter dans le vide.

Selon Plutarque, l’origine de la Roche Tarpéienne, vient de Tarpeia, fille de Spurius Tarpéius, le commandant de la garnison du Capitole. Tarpeia du haut des murailles avait aperçu les bracelets d’or que les soldats Sabins, encerclant le Capitole portaient à leurs bras gauche. Souhaitant obtenir à tout prix ces bijoux, elle dépêche sa servante au roi des Sabins Tatius et demande à le rencontrer. Celui-ci accepte l’entrevue et conclue un accord avec Tarpeia. Elle accepte d’ouvrir pendant la nuit l’une des portes de la citadelle, cependant en échange, pour le prix de sa trahison, elle demande les fameux bracelets d’or. La nuit venue, les Sabins pénètrent dans le Capitole par la porte ouverte et s’en emparent. Maintenant maître de la place, Tarpeia leur demande d’honorer leur engagement. Tatius accepte, le premier soldat détache son bracelet et le lance avec son bouclier à Tarpeia. Tous les autres soldats suivirent, si bien que, frappée par l’or et ensevelie sous les lourds boucliers, elle mourut écrasée sous la quantité et le poids des projectiles. Tarpeia fut enterrée à l’endroit même ou elle succomba à sa convoitise.

Toujours selon Plutarque dans la Vie de Romulus. En 390 avant J.C., les romains connaissent une importante défaite sur les bords de l’Allia, face aux tribus Gauloises (Sénons, Lingons…) commandées par Brennus. Les Romains se trouvent en déroute et se replient derrière les murs fortifiés du Capitole. Trois jours après cette bataille, les Gaulois entrent dans Rome. Ils encerclent la citadelle du Capitole et décident de la prendre d’assaut de nuit. Ils arrivent d’ailleurs au sommet des murailles dans un silence total. Seulement, l’attaque est déjouée grâce aux fameuses oies du Capitole (les oies sacrées du temple de Junon) qui réveillèrent par leurs cris et leurs battements d’ailes l’ancien consul Marcus Manlius. Celui-ci donna l’alerte et repoussa le premier soldat ayant franchi la muraille. Suite à cet épisode, Marcus Manlius devint une sorte de héros de la république Romaine et les romains le couvrirent d’honneur. Hélas pour lui, suite à ces événements l’orgueil de Marcus Manlius s’amplifia. Ainsi après la fin du siège de Rome, il accusa le Sénat d’avoir détourné l’or perdu des Gaulois et soutint certaines revendications du peuple. Or, cette conduite le faisait soupçonner d’aspirer à la royauté. Il fut donc mis en prison mais il en sortit rapidement à la demande du peuple. Malheureusement pour lui, il persévéra dans sa conduite et il fut donc accusé une seconde fois. Celle-ci lui fut fatale. Il fut condamné à être précipité du haut de la Roche Tarpéienne sur la colline du Capitole, là ou quelques temps plutôt il avait connu tant de gloire…

Le proverbe latin « Arx tarpeia Capitoli proxima » qui se traduit par « la Roche Tarpéienne est proche du Capitole » illustre en réalité le fait que, après les honneurs et la gloire, la déchéance peut arriver rapidement…

Voir aussi :

Les Origines du mot Marathon

Les Offices Monastiques Catholiques

Réagir à cet article ?