Samedi décembre 10th 2022

Catégories

Citations Jacques Bainville

« Le capitalisme consiste d’abord à épargner, c’est-à-dire à s’imposer une règle de vie et des restrictions, puis à exposer le fruit de ces économies à des hasards, à des possibilités de perte, à des certitudes d’usure lente. Et il n’y aurait ni civilisation ni progrès s’il ne se trouvait des hommes pour continuer et recommencer sans découragement ce travail de fourmi et si tout le monde faisait comme cette spirituelle cigale. »

Jacques Bainville, La fortune de France, Chap.II, « La cigale et la fourmi », 1937

 

« Si le capitalisme n’existait pas, le communisme devrait l’inventer. »

Jacques Bainville, La fortune de France, Chap.II, « Capitalisme honni, capitaux honorés », 1937

 

« Pour faire du communisme comme pour faire la guerre, ou n’importe quoi, il faut de l’argent. »

Jacques Bainville, La fortune de France, Chap.II, « Capitalisme honni, capitaux honorés », 1937

 

« On peut détester, maudire et même supprimer le capitaliste. Ce qui est impossible, à moins de déchéance totale et de misère, c’est de se passer de capitaux. »

Jacques Bainville, La fortune de France, Chap.II, « Capitalisme honni, capitaux honorés », 1937

 

« La spéculation, juge les événements plus qu’elle ne les dirige. Il arrive pourtant qu’elle contribue à les modifier. Car étant essentiellement une opération de l’esprit qui consiste à prévoir et à anticiper, elle donne d’avance l’image de ce qui se passera si son avertissement n’est pas entendu. »

Jacques Bainville, La fortune de France, Chap.III, « Manuel du spéculateur à la Bourse », 1937

 

« Plus on prétend interdire la spéculation et plus sa force est irrésistible. C’est s’asseoir sur le couvercle de la chaudière. »

Jacques Bainville, La fortune de France, Chap.III, « Manuel du spéculateur à la Bourse », 1937

 

« Toute opération de Bourse a une contrepartie et l’argent que gagnent les acheteurs est perdu par les vendeurs et réciproquement: M. de la Palice l’avait dit avant nous. »

Jacques Bainville, La fortune de France, Chap.III, « Manuel du spéculateur à la Bourse », 1937

 

« Le boom est une fuite en avant comme le krach est une fuite en arrière, le sauve-qui peut succédant au profite qui peut. »

Jacques Bainville, La fortune de France, Chap.III, « Manuel du spéculateur à la Bourse », 1937

 

« Le meilleur conseil que l’on pourrait donner à un très grand nombre de porteurs de valeurs mobilières serait de ne jamais regarder la Cote de la Bourse. Ils éviteraient des émotions d’abord, des occasions de perdre de l’argent ensuite, étant donné que la tendance générale est d’acheter ce qui a beaucoup monté et de vendre ce qui a beaucoup baissé. »

Jacques Bainville, La fortune de France, Chap.III, « L’imitation funeste », 1937

 

« Malheureusement ou heureusement, les cours de la Bourse sont affaire d’opinion. Ils reflètent les idées, les imaginations sombres ou riantes qui dominent à un moment donné, des illusions dorées ou des craintes qui s’envolent tout à coup et qui sont remplacées par d’autres appréhensions ou par d’autres mirages. Et l’on ne se souvient même plus d’un état d’esprit qui a déjà fait place au suivant. »

Jacques Bainville, La fortune de France, Chap.III, « Opinions fragiles », 1937

 

Pages : >Page 1 >Page 2 >Page 3 >Page 4 >Page 5 >Page 6

Réagir à cet article ?